Retour sur… la rencontre interreligieuse du 2 mai

Rencontre interreligieuse 

Le 2 mai a eu lieu, dans les locaux de la paroisse, la rencontre interreligieuse annuelle, devenue une tradition depuis plusieurs années. Elle rassemble des représentants de la Synagogue, de la Mosquée et des Paroisses Saint-Fons-Feyzin. Le thème choisi portait sur la Paix dans chacune des traditions. Environ une soixantaine de personnes étaient présentes.

Pour la tradition juive, le rabbin Bismut s’est appuyé sur des textes bibliques ; des trois piliers, Vérité, Justice et Paix, cette dernière est fondamentale : il ne peut y avoir de paix s’il y a des injustices. L’exemple du Traité de paix de 1918 en est l’exemple, portant en lui les germes d’une future guerre.

Pour la tradition catholique, le Père Paul Vuillermoz s’est appuyé sur un ensemble de textes relativement récents faisant référence pour l’Eglise : Encyclique Pacem in Terris (1963), Discours de Paul VI à l’ONU (1965), etc. Il a mis en avant les initiatives et mouvements œuvrant pour la paix comme Pax Christi dont il est l’un des responsables.

Pour la tradition musulmane, Ahmed Aïssa, imam à Vénissieux, a insisté sur l’idée que la foi musulmane repose sur des valeurs universelles, dont la recherche de la paix. C’est le mot de la salutation, répété dans les prières. Dieu appelle à la paix intérieure et entre les humains.

Les intervenants ont insisté sur le fait que l’on ne peut dissocier la paix de la justice, que l’on ne peut justifier des actes de barbarie au nom de Dieu.

Gilbert CLAVEL